Le vélo de compétition : tout pour le rendement

Lorsqu’il s’agit de compétition, ce sont le poids du vélo et sa performance qui doivent primer sur le confort pour avoir le meilleur rendement possible en énergie. De ce fait, il faut choisir un vélo extrêmement rigide et léger, avec un poids qui tourne autour de 7 kg. Le but est de permettre au coureur d’avoir une position aérodynamique, avec des relances et des attaques largement plus efficaces. C’est pour cette raison que la plupart des vélos de compétition sont équipés d’un cadre en carbone.

Le carbone est une matière ultra légère qui offre aussi l’avantage d’être très rigide. C’est un critère important pour assurer la nervosité du vélo. De manière générale, la forme du cadre est compacte, avec des bases assez courtes. Le tube de selle, quant à lui est moins incliné tandis que l’empattement est réduit. Le tube horizontal du cadre, pour sa part, est plus long, favorisant ainsi une position aérodynamique.

Les roues sont également en carbone. Elles sont généralement chaussées de boyaux pour un gain de légèreté et aussi pour avoir une meilleure conversion de l’énergie exercés aux pédales. Attention, si vous envisagez de parcourir des routes montagneuses, optez pour les roues à profil bas. Ceci dit, les roues à profil moyen améliorent quant à elle la pénétration de l’air sur les sols plats et vallonnés. Vous pouvez même installer une roue à profil haut ou une roue lenticulaire à l’arrière de votre vélo pour le rendre plus aérodynamique dans les courses contre la montre.

Related Posts

Lämna ett svar

E-postadressen publiceras inte. Obligatoriska fält är märkta *